Gutenberg, la révolution WordPress

WordPress est sur le point de changer de manière très importante.

Après plusieurs mois de développement, de débogage et de tests, la plate-forme effectue l’un des changements les plus radicaux de son histoire. Un changement qui pourrait en frustrer beaucoup, mais pourrait rendre la construction d’un site Web beaucoup plus facile pour un grand nombre d’utilisateurs.

Cette révolution s’appelle Gutenberg.

Première ère : le WordPress classique

À l’origine, créer un site Web WordPress et le transformer en quelque chose qui correspond à l’image d’une marque, nécessitait un développeur et un graphiste, ou au moins une certaine connaissance du code.

Ils auraient besoin de créer un thème de A à Z, ou de télécharger un thème configurable, gratuit ou payant et de le personnaliser.

Et, dans la plupart des cas, pour le personnaliser davantage, vous aurez également besoin de leur aide ou de coder.

L’évolution de WordPress : les “Page Builders”

Le processus compliqué offert de base par le WordPress classique a ouvert la porte aux constructeurs de pages, connus sous le nom “page builders”, une catégorie de plug-in qui rend l’édition des pages de sites Web WordPress, plus visuel.
Certains plugins exigent des thèmes compatibles, d’autre s’adaptent à tout les thèmes.

Des modules tels que “Visual Composer”, “Elementor” ou encore “Beaver Builder”, ont permis à des entreprises entières de rendre les sites WordPress plus facilement personnalisables. Ils rendent la composition d’une page Web plus interactive sur le plan visuel et vous permettent de créer des sites entiers, dans certains cas, avec une fonctionnalité de glisser-déposer qui facilite grandement la conception.

Les constructeurs de page vous fournissent ce qu’on appelle des «blocs», chaque bloc représente une zone de contenu, qu’il s’agisse de texte, de photos, de vidéo, etc. Vous faites glisser le bloc choisi dans la zone de conception principale et vous pouvez ensuite personnaliser son apparence et ses fonctionnalités.

Vous pouvez combiner des blocs et même les enregistrer en tant que modèles adaptés à vos sites pour facilement dupliquer et personnaliser. Ou, si vous préférez, vous pouvez styler chaque bloc de manière complètement différente. Les Page Builders rendent cela tout à fait possible et super facile.

Pour atteindre le même résultat en utilisant l’éditeur classique de WordPress, c’est possible mais cela nécessiterait des connaissances en développement de codes courts complexes. Et même dans ce cas, il peut s’avérer très compliqué de faire, tester, corriger, essayer de nouveau, pour s’assurer qu’il apparaît sur la page comme vous l’imaginiez, car l’interface n’était pas adaptée pour le développement.

Les constructeurs de page tels que Visual Composer et Elementor vous permettent de voir les résultats de vos modifications en direct, au fur et à mesure que vous les apportez.

En conséquence, ce genre de plugins est devenu, pour des millions de sites WordPress, un must, même pour les développeurs.

Ce qui nous amène à Gutenberg.

Qu’est-ce que Gutenberg?

La prochaine mise à jour majeure de WordPress verra l’introduction de l’éditeur Gutenberg.

L’interface d’administration WordPress habituellement rigide, avec des fonctionnalités limitées, se transformera en quelque chose qui ressemble aux constructeurs de pages dont nous venons de parler.

Les pages seront divisées en blocs de contenu que vous pourrez glisser-déposer dans le canevas, modifier leur style et leurs fonctionnalités et regarder votre page Web se former sous vos yeux en direct, sans aucun codage requis.

Voulez-vous changer la police? Vous pouvez le faire et voir le résultat tout de suite.

Vous voulez changer une image, vous pouvez le faire et voir comment elle se positionne sur votre site instantanément.

L’insertion d’un lecteur vidéo, d’une galerie d’images, de boutons ou la modification de la palette de couleurs pourra être effectuée beaucoup plus facilement. un changement positif pour les moins avertis sur le plan technique.

Cependant, tout le monde ne sera pas content, ce n’est pas comme une régle dans la vie ?

Certains développeurs, et adeptes de l’éditeur classique WordPress, ont déjà exprimé leur désintérêt pour ce qu’ils considèrent comme une interface utilisateur légèrement stupide.

Une chose a savoir, beaucoup de thèmes ne seront pas compatibles avec Gutenberg lorsque WordPress déploiera enfin le nouvel éditeur.

Bien que cela puisse être ajusté par les créateurs de thèmes, il existe un risque que certains clients moins avertis tentent de mettre à jour vers la version Gutenberg de WordPress et de casser leurs sites.

De plus, qu’est-ce que cela signifie pour les modèles commerciaux des développeurs WordPress? S’il est plus facile pour les simples mortels de créer et d’éditer des sites Web, y aura-t-il moins de dépendance à leur égard?

Ce sont toutes des préoccupations légitimes.

Gutenberg est le plus gros changement apporté à WordPress depuis plus de dix ans. Vous n’avait jamais fait une mise à jour WordPress si radicale comme celle-ci et il risque bien de vous plaire.

Par contre, il y a sûrement des beug de développement. Les chances que le nouvel éditeur fonctionne parfaitement dès le premier jour sont bien faibles. Comme toute mise à jour comme celle-ci, ce sera un travail en cours pendant encore un bon moment, même après sa sortie.

Pour se préparer au mélange inévitable de confusion et d’indignation qu’ils attendent de certains membres de la communauté WordPress, l’équipe centrale dispose d’un plug-in qui remplace l’éditeur Gutenberg par un éditeur classique. Et c’est peut-être quelque chose à envisager jusqu’à ce qu’ils aient réglé les beugs.

Mais si WordPress met tout cela sur la table pour déployer un changement d’interface aussi important, vous devez en déduire qu’il ya une raison à cela.

Offrant un moyen plus interactif de créer des sites Web, les fonctionnalités de WordPress s’alignent sur celles d’autres constructeurs de sites Web tels que Squarespace et Wix, ce qui leur permet de mettre à jour leurs offres. Et, espérons-le, les prépare pour un avenir où les gens ne construiront peut-être même plus de sites sur des ordinateurs. Qui sait ?

Alors, attachez vos ceintures. Parce que le changement arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *